La cyber matriochka : passou por mim e sorriu

Je ne sais pas comment je suis arrivée là. Je n’ai pas peur. Il n’est pas dans la même pièce que moi. Cela fait un long moment que je l’attends. Je n’ai pas envie de fouiller son chez lui. Je suis partout chez moi, chez lui, ailleurs, il m’a ouvert sa porte, j’ai volé son cœur. Je l’habite, c’est ma nouvelle demeure.

Alors je m’allonge sur son canapé et me recroqueville en position fœtale, comme pour me retrouver. Et je Lire la suite

Publicités